Que faire avec un voisin trop bruyant ?

Bonjour,

Mon voisin invite régulièrement des amis chez lui. Il met de la musique et passé une certaine heure ils se mettent à chanter et hurler. Si cela ne se produisait qu’une fois ou 2 par an ce serait tolérable, mais il est sur un rythme de 2 à 3 fois par mois. J’ai essayé de discuter avec lui, mais c’est sans espoir. Il m’a insulté et menacé de me “péter la gueule”.

Je ne suis pas le seul à me plaindre de son bruit, mais les autres voisins sont moins gênés.
Je suis allé plusieurs fois au commissariat pour déposer des mains courantes.
Maintenant j’appelle systématiquement la police lorsque la musique est trop forte.

Mes filles ont peur le de croiser dans les escaliers.
La copropriété ne peut rien faire tant qu’il paie son loyer.

Je ne sais plus quoi faire, pour l’obliger à se calmer. C’est totalement insupportable et maintenant on voit le week end arriver avec anxiété, car on ne se dit qu’on a de bonnes chances d’avoir un samedi soir de stress et de tensions.

Si quelqu’un a un conseil à me donner, je suis preneur.

Dominique

Dominique
Auteur :
Dominique
H/F :
Homme
Lieu de l'incident :
06000 Nice, France
Date de l'incident :
06/11/2021
Univers :
Maison - Lieu de vie
Endroit :
Appartement
Type de violence :
Insulte, menace

Une réponse

  1. Cher Dominique,

    1. Comment régler ce problème, faire stopper ce voisin? :
    Vous avez tenté une conciliation ( de parler avec lui) qui a manifestement échoué puisqu il vous menace … nous vous suggérons :

    i/ D’envoyer des courriers recommandés A/R qui expliqueront l’affaire complète et les menaces :
    – Un au syndic expliquant l’affaire et leur demandant de rappeler les règles de copropriété à ce voisin.
    – Un à votre Maire afin de lui demander son aide. Il nommera peut être un conciliateur. La mauvaise foi de votre voisin sera alors mise à rude épreuve. Cela peut aussi réussir…
    – Un au propriétaire des lieux pour lui signaler le comportement de son locataire.
    – Un au voisin menaçant.
    =>Quelles que soient les réponses, ces courriers vont acter les faits et enrichir votre dossier.

    ii/ Car vous constituez désormais un dossier solide, dans lequel vous mettrez :
    – Vos courriers recommandés.
    – Eventuels enregistrements audio ou vidéo (du bruit avec votre téléphone où on voit l’heure par exemple, des lumières, des fenêtres ouvertes avec des gens, etc) .
    – Les mains courantes déposées.
    – Des témoignages de proches, voisins, visiteurs, etc. à la fois sur le tapage nocturne régulier et sur les menaces. Rédigez un papier précis, avec le lieu, la date et l’heure, la gêne…) faites les signer avec une photocopie de leur pièce d’identité.
    – Si personne n’était présent lors des menaces, mais que vous vous êtes ouverts de celles-ci à des proches, leur témoignage écrit, un mail, un sms que vous auriez pu leur envoyer au moment où vous avez été menacé.
    =>Vous pourrez déposer une plainte contre cette personne dont vous avez le nom et porter l’affaire devant un tribunal, car en plus de la gêne à répétition (tapages nocturnes) il y a des menaces physiques. C’est ici que votre dossier complet vous permettra d’être serein. Vous pouvez éventuellement fédérer les voisins et intenter une action commune.

    2. Gérer l’impact de ce problème sur votre santé (sommeil, stress, etc.) :
    Nous devons penser à des méthodes simples et réalisables.
    – Concernant le sommeil, nous n’avons pas beaucoup d’autre choix en urgence que les bouchons d’oreille.
    Et/ou :
    – Réussir à lui faire dire (ou à prévoir si c’est possible) les dates auxquelles il compte recevoir un peu en avance, pour vous ménager des temps de repos chez des amis, de la famille, ou même dans un hôtel qui vous plait. Objectif : constituer votre dossier sans trop en souffrir. Certes, c est très frustrant mais le dossier sera vite constitué et vous l’emporterez en vous étant ménagé.
    – Pour ce qui concerne vos filles : a. N’hésitez pas mentionner ce point majeur dans vos courriers À/R et vos mains courantes. b.Parlez beaucoup avec elles, rassurez les sur ce voisin.

    Autre méthode, que nous ne recommandons pas :

    S’il est actif la nuit, il doit se reposer le jour. Or vous êtes autorisé à réaliser des travaux chez vous. Percer, visser, scier. Certains pourraient avoir envie de faire ces travaux les lendemains de ses fêtes.
    Pour information, le Conseil National du Bruit a émis un avis favorable au bricolage en respectant ces horaires: 9h à 12h et de 13h30 à 19h30 en semaine. Puis de 9h à 12h et de 15h à 19h les Samedis . Et de 10h à 12h les Dimanches et jours fériés . Ces horaires sont ok dans la plupart des mairies, mais pensez à vous renseigner dans la votre.

    N’hésitez pas à nous tenir au courant.
    Merci de votre témoignage et vous avez tout notre soutien.

    L’Equipe de Quelques Minutes, pour Dominique.

Laisser un commentaire

Témoignages conseillés

Violences conjugales classées sans suite – la violence peut être psychologique.

Je me fais le relai d une jeune nantaise qui explique avoir eu le courage de porter plainte il y a quelques années pour violence conjugale mais dont la[…]

Articles conseillés